Alpinisme 2 Juin 2019

Au départ était prévu, glacier de la Vanoise et traversée Pelves, à l’arrivée, compte tenu de la chaleur (au retour, on se serait enfoncé jusqu’à la taille, et cerné par des coulées), on s’est dirigé vers la traversée du Gerbier en Vercors.

Pas le même trip, mais les apprentissages de l’assurage en mouvement, en longueur, les différents encordements, ont étaient mis en application.

L’arête du Gerbier est esthétique, effilée par endroit, gazeuse à souhait sur ses presque 2000m de longueur. L’approche, elle demande d’avaler les 1000m de dénivelé, avant de se retrouver au pied du couloir d’accès à la Double Brèche, ou tout l’attirail de grimpe, passent du sac à dos au baudrier.

Nos 4 cordées se mettent en branle (Fred, Roksana, Clément – Myriam, Sylvain – Clotilde, Laurence – Sylvain, Paul, Brigitte) précédées et suivies par de nombreuses autres, il semblerait que tout le monde à eu la même idée !

5h de bonheur sur cette arête, c’est le constat de tous, entrecoupés de nombreuses attentes, mais le soleil parfois caché par les nuages n’était pas trop agressif et le paysage valait le détour.

Laisser un commentaire